Chargement de la page en cours... 

Accueil
>5 eme<
*Jeux*
*Lojiciel*
*Top Tof*
*Maroc*
Video Sean Paul
"Aflam"
*Music*
Jeux Rwina
Permis de conduire
Journal
Film Etrenge
*Video*
**Radio**
WiNdOwS xP
Rap Maroccain
ChA3Bi
Jeux sur mon site
**Humour**
Calculatrice
**Google**
Mot Cle‚ Google
Chat Mstouni
Carte Virtuelle
M.bean
Casa Crew
Mami
Tiraline
Bilal 2007
Hit Radio

Video Sean Paul

Jamaïcain exilé aux Etats-Unis, Sean Paul a porté le dancehall à une audience internationale, non sans critiques. Né le 8 Janvier 1975 à Kingston, Sean Paul va démarrer une carrière de sportif avant de se tourner vers la musique. Fils d'une mère peintre aux origines chinoise et d'un père lusitano-jamaïcain, Sean Paul bénéficie d'une éducation qui ne le prédestinait pas à un parcours dans le dancehall. Il grandit dans le confort d'un foyer où rien ne manque. A l'âge de 13 ans, sa mère lui offre un piano sur lequel il compose ses premières mélodies. Mais c'est vers le sport qui intéresse le jeune Sean Henriques, et plus particulièrement le water polo. Nageur confirmé, il représentera même la Jamaïque lors de rencontres internationales entre 1989 et 1991. Décidé à faire carrière dans la musique et le dancehall qu'il affectionne depuis l'adolescence, Sean Paul troque la piscine pour le micro. Ses contacts avec certains des membres de Third World lui ouvrent quelques portes et en 1996 sort son premier single, Baby Girl, produit par Jeremy Harding. Coup d'essai, coup de maître, le titre ne quitte plus les radios. Sean Paul rejoint le Dutty Cup Crew. Suivront ensuite les hits Excite Me, Infiltrate (sur le Playground riddim), Hot Gal Today (en combinaison avec Mr Vegas), ou encore Deport Them. "Stage One", son premier album, sort chez VP en 2000. Réunissant des singles antérieurs, "Stage One" inonde les radios américaines. Le public féminin suit. Le magazine Billboard classe Sean Paul troisième Artiste Reggae de l'Année, et "Stage One" quatrième Album Reggae de l'Année. Alors que Sean Paul cartonne au pays de l'Oncle Sam, la Jamaïque n'est pas en reste et plébiscite No Bligh (Penthouse Records), My Name (Shocking Vibes) et Check It Deeply (In The Streetz). Héritier de Supercat, influencé par Shabba Ranks, le style de Sean Paul plaît. Et les Américains, rappeurs en tête, s'intéressent à lui. Il collaborera notamment avec Busta Rhymes, Jay-Z, DMX (avec Mr Vegas sur Here Come the Boom) ou Rahzel des Roots. Mieux, Sean Paul est le premier artiste reggae à se produire sur la scène du Summer Jam, gigantesque concert regroupant les scènes r&b et hip-hop. En 2003, son deuxième album "Dutty Rock" vient confirmer la suprématie de Sean Paul sur le marché international. Les titres Gimme The Light et I'm Still In Love With You, reprise du standard d'Alton Ellis, tournent en boucle à la radio et à la télévision.